SITE OFFICIEL
Accueil Biographie Concerts CDs Partitions Presse Clarinette Studio News Mp3 Commande Contact


 

WOLFGANG AMADEUS MOZART

Wolfgang Amadeus Mozart

Wolfgang Amadeus MOZART

MOZART A INITIÉ ET AMENÉ LA CLARINETTE À LA DIMENSION DU SUBLIME :
CONCERTO POUR CLARINETTE DE MOZART K.622

MOZART - SOMMAIRE

BIOGRAPHIE DE MOZART - VOYAGES ET TOURNÉE EUROPÉENNE DE MOZART EN EUROPE - ŒUVRE DE MOZART - CONCERTO POUR CLARINETTE DE MOZART K.622 - MUSIQUE DE MOZART - MOZART ET CLARINETTE - MUSIQUE DE CHAMBRE - QUINTETTE EN LA POUR CLARINETTE DE MOZART - TRIO EN MI BEMOL POUR CLARINETTE DE MOZART - LA MUSIQUE SACRÉE DE MOZART - SONATES D'EGLISE DE MOZART - MESSE EN UT MINEURDE MOZART - MESSE DU COURONNEMENT DE MOZART - REQUIEM DE MOZART - OPERA MOZART - COMBIEN DE CONCERTOS ? - CHEFS-D'OEUVRE DE MOZART - DISQUES ET CDs DE MOZART CLARINETTE - MOZART ORGUE - MOZART EN FILM & A LA TELEVISION - FILM AMADEUS : BIOGRAPHIE ET ROMAN DE LA VIE DE MOZART - MOZART SUPERSTAR - PARTITIONS MOZART CLARINETTE MIDI

BIOGRAPHIE DE MOZART, VIE DE MOZART (27 janvier 1756 - 5 décembre 1791)

Mozart jeune

Wolfgang Amadeus MOZART, enfant prodige

Par son aura, Wolfgang Amadeus MOZART tient une place à part dans l'histoire de la musique. MOZART a connu une vie brillante, mais terriblement difficile et assombrie de perpétuelles difficultés. Au delà de son talent précoce, MOZART a su créer un style limpide et intemporel, et son génie en fait l'un des deux ou trois plus grands compositeurs de musique classique de tous les temps. Virtuose du clavecin et du violon, enfant prodige, MOZART a connu le succès dès son plus jeune âge, et une carrière éblouissante, portant la musique classique à un état d’accomplissement inégalé. Il a joué un rôle déterminant dans l'histoire de la clarinette, composant pour cet instrument des pièces d'une beauté incomparable.

"Oh, si seulement nous avions aussi des clarinettes – vous ne pouvez imaginer l’effet splendide d’une symphonie avec flûtes, hautbois et clarinettes" ! Wolfgang Amadéus MOZART

Voici, résumé en quelque lignes, l'essentiel de l'histoire de la vie de MOZART, sans vouloir entrer dans le détail de sa biographie.

HISTOIRE DE LA VIE DE MOZART (1750-1791)

Fils du compositeur Leopold MOZART et d’Anna Maria PERTL, Wolfgang Amadeus MOZART, de son vrai nom Joannes Chrysostomus Wolfgangus Theophilus MOZART, dernier venu d’une famille de 8 enfants, est né le 27 janvier 1750 à Salzbourg en Autriche.

MOZART, ENFANT PRODIGE ET GÉNIE PRÉCOCE

MOZART fait immédiatement preuve de dons exceptionnels, assortis d'une d’une précocité inhabituelle. Dès l'âge de trois ans, il lit couramment la musique : Son père lui enseigne le clavecin, le violon, l'orgue et la composition. À l'âge de quatre ans MOZART compose le début d'un concerto de piano, à 6 ans, il écrit son premier menuet...

VOYAGES ET TOURNÉE EUROPÉENNE DE MOZART EN EUROPE

MOZART a-t-il à peine 7 ans, que son père décide d’exhiber l’enfant prodige. Il le fait jouer ainsi avec sa sœur Nannerl, excellente musicienne aussi, et durant 4 ans, dans une grande tournée des capitales européennes, mais cela ne l'empêcha pas de composer largement sonates, concertos, opéras et symphonies.

La tournée européenne de la famille MOZART débute en autriche et en Allemagne (1763), puis Paris (1763–1764), Londres (1764–1765), Pays bas et Belgique (1765-1766). C'est encore un voyage à travers la Suisse, encore une fois Paris, avant le retour à Salzbourg (novembre 1766). Les enfants MOZART suscitent partout étonnement et enchantement, admiration des cours, haut-clergé et autres "Grands de ce monde". Ces voyages conduisent aussi MOZART à parler couramment plusieurs langues, l'amènent à rencontrer les plus grands musiciens de l'époque, tout cela lui conférant une éducation pas seulement musicale hors-pair, et une encore plus grande maturité. Malgré sa santé fragile MOZART assure sa tâche sans rechigner !

PREMIERS OPÉRAS DE MOZART (1762-1766) - GRANDS OPÉRAS DE MOZART

Opéra de Mozart

À peine âgé de 8 ans, MOZART rencontre à Londres Johann-Christian BACH et Johann SCHUBERT qui lui font découvrir le nouveau pianoforte, l’opéra italien et lui enseignent l’art de la symphonie. MOZART commence alors déjà à écrire ses premiers opéras.

1766. MOZART rentre en Autriche à Salzbourg. Alors qu’il n’a que 10 ans, il est choisi comme maître de concert par le Prince Archevêque.

1767 : premier opéra de Mozart, Apollo et Hyacinthus, à l’âge de 11 ans.

En 1769, MOZART repart avec son père en Italie. Il y étudie l'opéra, genre dans lequel il laissera d’incommensurables chefs d’œuvres.

Au cours de ses voyages, MOZART a acquis avec son père et en autodidacte, une brillante culture générale, et très jeune se voit bien souvent comblé d'honneurs.

MOZART part pour une commande d’opéra et va écrire Idoménée roi de Crète, qui remporteun véritable triomphe à Münich en 1780.

En 1782, cette fois-ci, c'est l'empereur Joseph II qui commande un opéra à MOZART. Ce dernier compose L'Enlèvement au Sérail, où il réussit à imposer la langue allemande à la place de l’italien traditionnel.

En 1787, sur sur un livret de Lorenzo da Ponte, MOZART compose Don Giovanni, opéra en deux actes, en italien.

En 1790, MOZART crée à Vienne un opéra bouffe en deux actes : c’est Cosi fan tutte encore sur un texte de Lorenzo DA PONTE.

En 1791 c'est "Die Zauberflöte" (La Flûte enchantée), singspiel en allemand, son fameux opéra-comique, sur un texte de Schikaneder.

VIE DIFFICILE DE MOZART A SALZBOURG (1773-1781)

MOZART a maintenant 17 ans. Nous le retrouvons à Salzbourg, maître de concert au service du Prince Archevêque COLLOREDO qui a succédé au prince SCHRATTENBACH. C’est à cette époque que MOZART rencontre à Vienne Joseph HAYDN, avec qui il se liera d’une longue amitié.

MOZART qui a un tempérament indépendant et conscience de sa valeur, ne s’entend pas vraiment avec son nouvel "employeur". Les relations sont tendues et ne tardent pas à se dégrader.

En 1776, MOZART quitte Salzbourg. Il a alors 20 ans. Il cherche avec difficulté une place en Allemagne. Au cours de ses pérégrinations, il rencontre la cantatrice Aloysia WEBER dont il s’éprend follement, mais hélas, sans retour.

Comble de malchance, ses démarches pour obtenir un poste stable dans une cour d’Europe restent sans suite. Couvert de dettes, MOZART part pour Paris au printemps 1778, toujours à a recherche de travail. Et il faut dire, sans grand succès : la France est en crise - la crise semble une tradition française !!!

En 1777-78 MOZART compose des concertos pour flûte, harpe, hautbois et orchestre.

MOZART rentre à Salzbourg en 1779. Il a 23 ans maintenant et son père a fini par persuader le Prince Archevêque de lui redonner un poste. Wolfgang semble retrouver très passagèrement les faveurs de la cour… Mais il doit suivre l’archevêque COLLOREDO, son employeur, à Vienne. Ce dernier qui le déteste secrètement finit par le congédier.

Et en 1780, MOZART écrit son opéra Idoménée roi de Crète.

MOZART RETROUVE SA LIBERTÉ

MOZART se résout un peu par la force des choses, à devenir compositeur libéral. Dégagé de la tutelle de son mécène et de ses impératifs autoritaristes qu’il ne supporte plus, MOZART peut enfin créer librement. Il cherche de nouvelles voies, un nouvel art d’architecture sonore, de nouvelles techniques de composition.

MOZART DÉCOUVRE JS BACH ET HAENDEL VERS 1782

C'est alors que MOZART (il a alors 26 ans en 1782) découvre le contrepoint de Jean Sébastien BACH et de HÄNDEL.C'est une révélation sans précédent qui va intensément faire évoluer sa musique, vers une plus grande rigueur, une plus grande profondeur.

MOZART COMPOSE SES PLUS BELLES ŒUVRES - MUSIQUE SACREE (1782-1791)

Son art de composition va se trouver transformé, et le MOZART léger de sa prime jeunesse devient un immense maître. On ne peut que le remarquer, dans sa Messe en ut mineur KV.427 écrite en 1783, son Concerto de clarinette (1791) et son Requiem KV.626 écrit à la fin de sa vie : les œuvres de MOZART à cette période sont les plus admirables et le plus poignantes : l'univers sacré de l'immense Jean-Sébastien BACH plane sur toute la musique, et son l'influence sur un génie comme MOZART en multplie la portée. Une preuve encore, si besoin était que la musique du Cantor de Leiptzig rayonne de sa lumière au delà des siècles !

MOZART ÉPOUSE CONSTANCE WEBER

Contance weber épouse de Mozart

En août 1782, MOZART épouse Constance WEBER, dernière fille de sa logeuse et sœur de la belle Aloysia. Constanze WEBER, vient d'une famille de grands musiciens (elle est la cousine germaine du compositeur Carl Maria von WEBER). Après avoir donné six enfants à son mari, elle lui survivra cinquante et un ans pour mourir à Salzbourg en 1842 âgée de 80 ans.

MOZART DEVIENT FRANC-MAÇON

En 1784, MOZART devient franc-maçon, gravit vite les échelons, pour terminer Maître de la franc-maçonnerie. Dès lors écrira plusieurs œuvres influencées par cette appartenance, comme la Musique funèbre maçonnique K.477, et par la suite, la Flûte enchantée.

En 1785 -1786 MOZART écrit deux quatuors avec piano, premières pièces majeures pour musique de chambre.

En 1786, sur la suggestion de Lorenzo DA PONTE, poète officiel du théâtre de Vienne, MOZART compose dans la capitale autrichienne les Noces de Figaro, un opéra-bouffe. L‘œuvre connaît un très grand succès. Malheureusement, l’empereur, sans cesse influencé par des intrigues, juge la pièce "subversive" et la fait retirer de l’affiche. MOZART part alors à Prague où Les Noces de Figaro font un triomphe. C'est là que MOZART y écrit alors la Symphonie No 38 en ré majeur.

En 1787, MOZART, toujours à Prague, crée Don Giovanni, toujours sur un livret de Lorenzo DA PONTE : cette fois encore avec un immense succès.

DERNIÈRES ANNÉES DE LA VIE DE MOZART MALADIE ET MORT DE MOZART (1790-1791)

La maladie et le malheur frappent MOZART durant les dernières années de sa courte vie. Endetté perpétuel malgré ses succès, il compose beaucoup, s’épuise au travail... et mourra ruiné à 35 ans en 1791.

LA MUSIQUE DE MOZART : MUSIQUE DU CIEL

Ciel de Mozart

MOZART a su à allier dans sa musique, le lyrisme italien et, dans ses dernières années, la rigueur du contrepoint allemand, en un style d'une densité et limpidité sans égale. Pendant sa vie éphémère, MOZART a composé plus de 600 oeuvres : la première à l’âge de 5 ans, la dernière sur son lit de mort. MOZART décède à Vienne le 5 décembre 1791. Nous laisse-il un art galant, aérien et ludique, superficiel ? Ou... une musique du ciel, immense et d'une profondeur infinie ? Les deux !

"Rien de cérébral dans ce génie instinctif. MOZART composait comme l'oiseau chante. La rapidité avec laquelle, dans une aussi courte carrière, il écrivit en se jouant ses quinze messes, ses vingt ouvrages scéniques, ses quarante symphonies (notamment ses trois dernières symphonies 39 à 41), ses cinquante concertos et ses cent oeuvres de musique de chambre prouve bien la divine facilité d'élocution dont il avait été doué par la nature".

(Émile VUILLERMOZ - Histoire de la musique)

Notre avis: c'est à partir de la découverte du contrepoint allemand de la musique de J.S. BACH que W.A. MOZART a atteint sa dimension d'exceptionnelle profondeur.

ŒUVRE DE MOZART

L'œuvre de MOZART touche à tous les genres musicaux : c'est avec MOZART que s'installe le "classicisme musical", riche de sa "forme sonate", désormais bien codifiée. MOZART porte à l'apogée le concerto, la symphonie (et bien entendu la sonate), créant ainsi les bases de toute la musique classique qui lui succèdera. Parmi les oeuvres pour orchestre de MOZART, la "Petite musique de nuit“ est une des plus connues.

MOZART, grands maître de l'opéra, s'illustre, autant à son époque qu'il transcendera les siècles qui suivront...

De par la vocation du site de Jean-Christian MICHEL, nous porterons une attention particulière aux compositions pour clarinette de MOZART et à ses œuvres de musique sacrée.

LA CLARINETTE DE MOZART - LA CLARINETTE SUBLIME !

MOZART était amoureux fou de la clarinette. Il adulait sa sonorité extraordinaire qu'il comparait volontiers à la voix humaine : "Vous ne pouvez imaginer la beauté du son de la clarinette" ! (Wolfgang Amadéus MOZART)

Aussi, l'épreuve qu'il imposait aux clarinettistes de son siècle, montre qu'il ne pensait qu'à la couleur et à la beauté de l'écriture et ne se souciait pas vraiment des difficultés techniques posées par l'instrument ! MOZART avait transcendé son temps : il vivait déjà dans l'éternité...

Car les véritables chefs d'œuvres pour clarinette de toute la musique classique, sont indiscutablement ceux de MOZART : ces joyaux de la musique sont tous dotés d’une extraordinaire beauté lyrique, d'un raffinement et d'une rigueur d'écriture, certainement à la mesure de la passion que MOZART manifestait pour ce merveilleux instrument.

Voici quelques pièces pour clarinette sublimes du grand MOZART :

CONCERTO POUR CLARINETTE DE MOZART EN LA MAJEUR K.622 *

Clarinette en la de basset

Clarinette en la de basset à 5 clés de l'époque de MOZART

MOZART n'a écrit qu'un seul concerto pour clarinette. Mais quel concerto ! De ce fait le Concerto en la majeur K.622, est connu sous le nom de "Concerto pour clarinette de MOZART". Ce concerto est sans conteste une des œuvres pour clarinette les plus connues et les plus souvent exécutées dans le monde entier : même les non-initiés ont entendu parler du Concerto pour clarinette de MOZART, ne serait-ce que parce que l'adagio de ce fameux concerto illustre musicalement une émouvante séquence du film "OUT OF AFRICA".

Le concerto pour clarinette de MOZART comprend 3 mouvements :

- Un premier mouvement dans la tonalité de l’œuvre (Allegro en la majeur)
- Un deuxième mouvement mouvement en sous-dominante (Adagio en ré majeur)
- Un troisième mouvement (Rondo en la majeur)

Le Concerto pour clarinette en la majeur figure parmi les plus belles pièces du compositeur : l'adagio de ce Concerto est certainement la pièce pour clarinette la plus géniale de toute l'histoire de la musique : rigueur du contrepoint, limpidité de l'écriture, facilité raffinée de la mélodie.

Dans ce concerto, la sobriété et la pureté de style du grand MOZART octroient à la clarinette une sublimissime grandeur : le miracle MOZART règne sur l'œuvre dans sa bouleversante et immense simplicité.

Le concerto en la majeur K.622 a été composé entre le 28 septembre et le 7 octobre 1791, à l'attention d' Anton STADLER, clarinettiste d'exception et ami du compositeur. À noter que MOZART avait déjà composé l'allegro dès 1787, mais en sol majeur (K.621b) et non encore en la, et pour cor de basset.

La virtuosité exigée par cette pièce laisse difficilement imaginer qu'il fallut l'interpréter à l'époque, avec un instrument encore quelque peu embryonnaire, ne possédant que quelques 5 clés (la clarinette moderne en possède aujourd'hui 17 et 6 anneaux !).

Comment un tel rudiment d'instrument de musique a-t-il pu transcrire la céleste émotion encodée dans le Concerto pour clarinette de MOZART ? Le divin MOZART pressentait-il la clarinette dans son devenir ?

* Cette clarinette à cinq clés, en la de basset (descendant une tierce au dessous de la clarinette en la actuelle) ayant appartenu à Anton STADLER, clarinettiste qui était aussi facteur d'instruments, est exposée au musée CARNAVALET.

CONCERTOS DE MOZART - COMBIEN ?

La forme musicale "concerto" se caractérisé par le dialogue d'un instrument soliste avec l'orchestre. Le concerto a pour but principal de mettre en valeur la sensibilité et la virtuosité du soliste, et comporte généralement trois parties : un mouvement rapide, un adagio et un autre mouvement rapide final.

Au cours de sa courte vie, MOZART composera plus de 33 concertos. Retenons en trois particulièrement : Concerto pour clarinette K.622 ; Concertos pour violon n°3, 4 et 5 ; 1778 : Concerto pour flûte et harpe.

SYMPHONIES CONCERTANTES

"Sinfonia concertante" pour hautbois, clarinette, cor, basson et orchestre en mi bémol majeur, K.29.

MUSIQUE DE CHAMBRE ET PIÈCES POUR VENTS DE MOZART

MOZART est pami les premiers compositeurs àavoir introduit la clarinette en musique de chambre : trio avec clarinette alto et piano, quintette avec clarinette, trois sérénades pour vents, (notamment sa "Sérénade no 10 en si bémol majeur", K.V.361, qui rejoint par la clarté et la richesse d'écriture la splendeur de la symphonie). MOZART laisse des chefs-d'œuvre incontestés de la musique de chambre à vents :

"TRIO EN MI BEMOL POUR CLARINETTE DE MOZART K.498" (1786, Vienne)

Le "Trio en mi bémol pour clarinette" de MOZART avec alto et piano (trio "des quilles") Kegelstatt K.498 créé en 1786, à Vienne est une pure merveille de clarté. Car tout MOZART est grand : MOZART, c'est l'immensité céleste. MOZART émerveille dans tous les genres, que ce soit dans sa musique classique, sa musique sacrée, ses opéras. Tout est exquis, de la "Flûte Enchantée" à ses messes en passant par son Adagio pour deux clarinettes et cor de basset... Il est vrai que nos préférences vont aux œuvres de la fin de sa vie, plus profondes, plus sacrées...

"QUINTETTE EN LA POUR CLARINETTE KV.581 DE W-A MOZART" (1789, Vienne)

Vous pouvez admirer sans bornes le "Quintette en la KV.581". Rarement MOZART aura été aussi limpide et élégant que dans ce Quintette pour clarinette et cordes. La joie éclate à chaque instant. La sonorité chaude de la clarinette surprend jusqu'à l'envoûtement.

Le Quintette en la de MOZART a été écrit pour clarinette en la de basset, et non pas, bien évidement, pour la clarinette actuelle en la ou en si bémol. La clarinette en la de basset, dont jouait STADLER, permet de descendre plus bas que le mi grave et possède un timbre plus chaud et plus sensuel que la clarinette soprano en si bémol.

Télécharger le fichier MIDI de l'adagio du Concerto de clarinette de MOZART.

POUR ËTRE PLUS COMPLETS :

Sérénade pour douze instruments à vent avec deux clarinettes, " Gran Partita", K.361 (1781, Vienne)
Sérénade pour octuor à vent en mi bémol majeur, K.375 - (1781) - 2 hautbois 2 clarinettes, 2 cors, 2 bassons
Sérénade pour octuor à vent en ut mineur, K. 388 (1782, Vienne) - 2 hautbois, 2 clarinettes, 2 cors, 2 bassons
Quintette pour piano, hautbois, clarinette, cor et basson en mi bémol majeur, K.452
(1784, Vienne)

MOZART MUSIQUE SACRÉE LA MUSIQUE SACRÉE GRANDIOSE DE MOZART

MOZART a composé d'incomparables œuvres de musique d'église (onze messes destinées à l'office ordinaire), de musique sacrée (6 grandes messes). C'est dans sa musique sacrée que MOZART se révèle le plus grand : Il surprend par la solennité, l'éclat, la magnificence et la profondeur de son génie.

La plupart des messes ont été commandées à MOZART par son "employeur" l'archevêque de Salzbourg. MOZART, sans être profondément religieux, comme pouvait l'être JS BACH, écrivit cependant sa musique liturgique en toute sincérité. MOZART était un être pur en quête de vérité intérieure.

SONATES D'ÉGLISE MESSE DU COURONNEMENT VÊPRES LITANIES MOTETS DE MOZART

Dès l'âge de 16 ans MOZART compose une "Sonate d'église". Il poursuit avec le magnifique Exultate, Jubilate. Puis ce sont : la grande "Messe du Couronnement", la "Grande Messe solemnis" (Missa Solemnis K 139 "Waisenhaus-Messe"), des Vêpres, des litanies et des motets...

"MESSE DU COURONNEMENT DE MOZART" KV.317

La Messe brève en ut majeur dite "Messe du Couronnement" est, avec le Requiem et la messe en ut mineur, une des oeuvres de musique sacrée les plus connues de MOZART. La Messe du Couronnement, créée en 1779, n'a pas été écrite pour le couronnement de quelque "prince" ou empereur mécène de MOZART. Cette messe a été composée pour le couronnement de la Vierge de Maria-Plain, dans un lieu de pélerinage près de Salzbourg, en l'honneur de l'icône d'une Vierge ayant miraculeusement échappé à un incendie.

VÊPRES SOLENNELLES D'UN CONFESSEUR - Laudate Dominum K.339

MOZART a glorifié les Vêpres, jusqu’à en faire une composante quasi-obligée des plus importantes fêtes données dans les cathédrales. Les "Vêpres solennelles d’un Confesseur KV.339" font référence au texte liturgique et ont été écrites peu après la Messe du Couronnement, en septembre 1780. les Vêpres solennelles sont la dernière oeuvre de musique religieuse que MOZART écrira pour la cathédrale de Salzbourg.

"MESSE EN UT MINEUR DE MOZART" K.427

MOZART compose sa "Grande Messe en ut mineur K.427" en 1783 : Cette œuvre impressionnante, liée à la découverte par MOZART de la musique de Jean-Sébastien BACH, de son incomparable science du contrepoint et de son sens profond du sacré, est d'une poignante grandeur.

La musique de la messe en ut mineur, bouleversante, une des plus sublimes du compositeur, s'éloigne radicalement par son intensité dramatique et sa dimension du style léger et galant souvent utilisé par MOZART dans sa prime jeunesse. Cette messe en ut mineur a révolutionné la musique sacrée, en exploitant des contrastes d'intensité sonore, comparables à ceux, qui dans la peinture, vont du noir d'encre des ténébres à l'extrême flamboiement . La Messe en ut mineur de MOZART serait restée inachevée. Les manuscrits ont-ils été perdus ?

"REQUIEM DE MOZART"

Requiem de Mozart

Requiem de MOZART

Le Requiem de MOZART KV.626 a été écrit à sa toute fin de vie en 1791. Ce Requiem tout comme la Messe en ut mineur exploite les contrastes d'intensité sonore. W.A MOZART emploie la clarinette avec bonheur, et à ce niveau de la Musique, porte l'émotion au summum de la limpidité et de la profondeur...

Le Requiem de MOZART, œuvre majeure, grandiose, est restée inachevée, sur le lit de mort du compositeur. L'histoire de ce Requiem a donné lieu à autant d'hypothèses, que de controverses et même de légendes :

Selon les études actuelles, ce serait le comte Franz WALSEGG-STUPPACH qui aurait fait passer, par le biais d'un intermédiaire, la commande du Requiem à MOZART, pour rendre une dernière offrande musicale à son épouse défunte. MOZART, qui pressentait sa propre mort, composa fébrilement l'essentiel de l'œuvre, puis aurait dicté des directives à un des ses élèves, Franz Xaver SÜßMAYR, pour l'achever. Une trentaine d'années plus tard, en 1819, Sigismond von NEUKOMM prenait l'initiative de composer le "Libera me" afin de terminer cette extraordinaire messe de Requiem.

MOZART, malgré sa mort à 35 ans, a laissé une œuvre consdérable avec quelques 700 références au catalogue du musiclogue Ludwig von KÖCHEL (les fameux K. et KV. suivis d'un numéro)

Le "divin" MOZART transcende l'histoire de la musique par une musicalité hors du commun, la perfection et la limpidité de son écriture, la maîtrise des contrastes et un incommensurable génie à exprimer par l'essentiel les émotions humaines.

Simple et complexe, populaire et savante, émouvante, la musique de MOZART éclaire l'horizon musical de toute sa stature. Elle nous fait toucher du doigt une autre et éblouissante lumière.

MOZART & ORGUE

On peut s'étonner que MOZART, compositeur imaginatif et infiniment fécond, n'ait pas laissé une grande œuvre pour orgue. D'autant plus que MOZART, par ailleurs organiste virtuose, considérait l'orgue comme "le roi de tous les instruments". Alors, pourquoi si peu de pièces de MOZART pour orgue seul ? Il semble qu'il n'ait laissé que l'Adagio et allegro en fa mineur pour orgue mécanique, K.594, la Fantaisie en fa mineur pour orgue mécanique, K. 608, l'Andante en fa majeur, K.616.

CHEFS D'ŒUVRE DE MOZART

Malgré ses difficultés et ses souffrances, MOZART nous laisse une multitude de chefs-d’œuvre : des sonates, des concertos, des symphonies (particulièrement ses trois dernières symphonies 39 à 41 en 1788), des messes, des opéras…

En 1789, quintettes pour clarinette.

En 1790, Cosi fan tutte.

en 1791 Concerto pour clarinette en la majeur K.622.

En 1791 La flûte enchantée KV.620, opéra maçonnique en deux actes

Mais c’est la fin… En juillet 1791, un mystérieux inconnu lui commande un Requiem. MOZART, affaibli par la maladie, meurt à l'âge de 35 ans sans avoir pu achever ce Requiem KV.626.

MOZART AU CINEMA, FILMS ET TÉLÉVISION

MOZART a fait l'objet de très nombreux films au cinéma :

La Flûte enchantee  d'Ingmar Bergman (1974), Don Giovanni de Joseph Losey (1979), Les Noces de Figaro de Josée Dayan  (1980), Amadeus de Milos Forman (1984), La Flûte enchantée de Kenneth Branagh  (2006),  Don Giovanni, Nannerl,  Soeur de Mozart, Mozart, l'Opéra rock

De films télévisés : La Mort de Mozart,  Mozart Leben, Lieben und Leiden, Die kleine Nachtmusik, The Mozart story, Mozart und Da Ponte,  Mozart Reise nach Prag, Amadeus.

De Documentaires TV : Téléfilm MOZART, MOZART SUPERSTAR, etc., sans compter les innombrables retransmissions de ses œuvres en concert.

La Musique de Mozart a également été utilisée au cinéma dans de très nombreux films. On se souvient de : "Out of Africa" avec le merveilleux adagio du Concerto pour clarinette K 622 ; Cet adagio illustre aussi musicalement le film Le Discours d'un Roi ; Le Concerto pour piano n° 23 de Mozart est utilisé dans le film L'Incompris de Luigi Comencini ; le  film Elvira Madigan ; le film "Après le sud" ;  La Marche Turque (Sonate N°11 pour piano) dans The Truman Show ;   Un extrait du Requiem est utilisé dans The Big Lebowski des Frères Coen ;  Lacrimosa dans le film Watchmen en 2009.

AMADEUS DE MILOS FORMAN, FILM SUR LA VIE DE MOZART

AMADEUS MOZART : FILM DE MILOS FORMAN

Milos FORMAN, réalisateur américain, découvre la pièce AMADEUS de Peter SHAFFER au cours d’une représentation théâtrale à Londres. Enthousiasmé, il décide alors d’en faire un film.

Amadeus Mozart Opéra Milos Forman

Amadeus Mozart film de Milos Forman

AMADEUS : BIOGRAPHIE OU ROMAN DE LA VIE DE MOZART ?

Le film AMADEUS raconte en la romançant la vie de MOZART. La véritable biographie de MOZART n'est pas vraiment respectée, et on peut relever pas mal d'erreurs historiques...

Le film AMADEUS exagère presque jusqu'à la caricature la psychologie des personnages. Le film de Milos FORMAN n'en reste pas moins un chef d'œuvre bouleversant. Le spectateur ne s'ennuie pas un seul instant, captivé par l'intelligente et mystérieuse thèse du film, ébloui par les somptueux décors d'opéra, et transporté par la musique grandiose de MOZART. La manière anti-conformiste - bien qu'outrancière - de présenter MOZART, à la fois Dieu et Démon humain, est également fascinante.

MOZART SUPERSTAR

Les BEATLES auraient rêvé d’un tel palmarès : MOZART SUPERSTAR... Plus de 10.000 biographies, 100 millions d’exemplaires de l’intégrale de l'œuvre vendus sur  la planète ! Deux siècles après sa mort, MOZART reste en tête de tous les classements.

Amusant de dresser le portrait robot de ces géants charismatiques - du classicisme à nos jours - de  MOZART à Michael JACKSON par exemple, en decryptant des traits remarquables communs : talent précoce ou génie,  production d'un art submergeant les cénacles de spécialistes,  mélodies faciles à chanter, écriture de "tubes", sensualité brûlante, perfectionnisme, égo et ambition surdimensionnés, rôle du père dans l'enfance ; nécessité de "promotion", de communication et  de voyages qui ressemblent tant aux tournées de concerts actuelles ! Bien sûr les comparaisons s'arrêtent là !

DISQUES & CDs DE MOZART

Concerto de clarinette K.622 de Mozart

CDs DE CLARINETTE MOZART

Quelles versions des œuvres de MOZART pour clarinette écouter en CD ? CD MOZART Quintette pour clarinette - CD MOZART Concerto pour clarinette - CD MOZART Trio en mi bémol pour clarinette

CDs DE MOZART MUSIQUE SACRÉE.

CDs MOZART musique sacrée : CDs MOZART Messe en ut mineur ; CDs MOZART Requiem.

Visitez la page : CDS DE CLARINETTE MUSIQUE CLASSIQUE

PARTITIONS DE CLARINETTE DE MOZART

FICHIERS MIDI DE MOZART

Si vous désirez des partitions de MOZART, vous pouvez téléchargez gratuitement nos fichiers MIDI, connaissant bien sûr toutes les restrictions que ce format impose :

FICHIERS MIDI DE MOZART - MOZART CLARINETTE MIDI - CONCERTO POUR CLARINETTE DE MOZART 

NOUVELLES VIDEOS DE JEAN-CHRISTIAN MICHEL

Music video clip Jean-Christian Michel

 
BACH JAZZ JEAN-CHRISTIAN MICHEL
 
 
 
 
JEAN-CHRISTIAN MICHEL EN CONCERT :JAZZ & MUSIQUE SACRÉE
 
JEAN-CHRISTIAN MICHEL GRANDS SPECTACLES SON & LUMIÈRE
JEAN-CHRISTIAN MICHEL PLAYS JAZZ
JEAN-CHRISTIAN MICHEL INTERVIEWS

VISIONNER / TÉLÉCHARGER LES CLIPS VIDEO

DÉCOUVREZ DISQUES CDs & DVDs DE JEAN-CHRISTIAN MICHEL
Disques DVDs et Concerts Clarinette et Orgue d'un type nouveau

PLAN DU SITE

RETOUR SOMMAIRE : La clarinette de A à Z --------SUITE : La clarinette Jazz - La clarinette de Sidney BECHET
 

To English site