EXPÉDITION HIMALAYA SITE OFFICIEL
Accueil Biographie CDisc Mp3 Partitions Concerts News Contact Boutique Presse Clarinette

EXPÉDITION EN HIMALAYA - L'HIMALAYA, UNIVERS DE L'EXTRÊME - HIMALAYA CARTE - HIMALAYA FILM D'ÉRIC VALLI / LA ROUTE DU SEL - EXPÉDITION FRANÇAISE YANNICK SEIGNEUR EN HIMALAYA - RÉCIT D'EXPÉDITION EN HIMALAYA : ASCENSION DU TAWESCHE - YANNICK SEIGNEUR - KATHMANDU CAPITALE DU NÉPAL - TEMPLES DE KATHMANDOU - TREKKING ET MARCHE D'APPROCHE EN HIMALAYA - CAMP DE BASE 5200 M. EN HIMALAYA - ASSAUT FINAL DU PIC - SOMMET DE L'HIMALAYA - PHOTOS DE L'HIMALAYA - PREMIÈRE EN HIMALAYA - PRESSE DE LA Ve EXPÉDITION EN HIMALAYA - CONSEILS MÉDICAUX POUR UNE ASCENSION EN HIMALAYA

JEAN-CHRISTIAN MICHEL

CINQUIÈME EXPÉDITION FRANÇAISE EN EN HIMALAYA

Tawesche et Cholatse en Himalaya

Le Tawesche et le Cholatse, deux sommets prestigieux de l'Himalaya

Mardi 16 avril 1974, la cinquième expédition française en Himalaya réalisa la première du Tawesche.

New !  Jean-Christian Michel
TÉLÉCHARGEZ VOS ALBUMS MP3 DIRECTEMENT EN LIGNE
New !  Jean-Christian Michel

IDÉE CADEAU : ALBUM CD, ALBUM MP3, PARTITIONS, DVD, CONCERTS

La Vème Expédition Française en Himalaya Conduite par Yannick Seigneur Réalise la Première du Tawesche en 1974. Ce Sommet de l'Himalaya au Népal est Vaincu. Approche, Camp Base, Altitude, Assaut Final. Challenge De l'Xtrème. Carte, Photos, Film Sommets Himalaya. Actualité Equipements, Musique, Prix.

EXPÉDITIONEN HIMALAYA - SOMMAIRE

EXPÉDITION EN HIMALAYA - L'HIMALAYA, UNIVERS DE L'EXTRÊME - HIMALAYA CARTE - HIMALAYA FILM D'ÉRIC VALLI / LA ROUTE DU SEL - EXPÉDITION FRANÇAISE YANNICK SEIGNEUR EN HIMALAYA - RÉCIT D'EXPÉDITION EN HIMALAYA : ASCENSION DU TAWESCHE - YANNICK SEIGNEUR - KATHMANDU CAPITALE DU NÉPAL - TEMPLES DE KATHMANDOU - TREKKING ET MARCHE D'APPROCHE EN HIMALAYA - CAMP DE BASE 5200 M. EN HIMALAYA - ASSAUT FINAL DU PIC - SOMMET DE L'HIMALAYA - PHOTOS DE L'HIMALAYA - PREMIÈRE EN HIMALAYA - PRESSE DE LA Ve EXPÉDITION EN HIMALAYA - CONSEILS MÉDICAUX POUR UNE ASCENSION EN HIMALAYA.

L'HIMALAYA, UNIVERS DE L'EXTRÊME

La chaîne de l'Himalaya, forte de ses cimes vertigineuses qui culminent à 8.850 m. avec le mont Everest, est la plus haute montagne de la planète. Elle est qualifiée pour cela, de "Toit du Monde". En effet, l'Himalaya peut s'enorgueillir d'une centaine de sommets de plus de 7.000 mètres, de quatorze "huit mille mètres" abrupts, battus par des vents impitoyables ou enfouis dans le brouillard.

MONTAGNES DE L'HIMALAYA, PLUS HAUTE CHAÎNE DE SOMMETS DU MONDE

Himalaya signifie "Séjour des neiges"... Une appellation bien douce, pour ce monde de rocs et de glace... Car la rigueur du climat de l'Himalaya et les neiges éternelles des plus hauts sommets du monde transcendent tout ce que l'on peut imaginer. Les hautes montagnes de l'Himalaya dévoilent un univers grandiose, où extrême et démesure côtoient le mystère sacré de ceux qui parviennent à y vivre.

UN QUART DU NÉPAL DÉPASSE 3.000 MÈTRES D'ALTITUDE

Jadis assis sur des centaines de royaumes, l'Himalaya s'étend aujourd'hui sur cinq pays, de l'Inde Himalayenne, avec le Nanda Devi (7.816 m) au mythique Népal avec les plus hautes montagnes du monde. Un univers hors du temps (pour combien d'années encore ?), avec ses traditions millénaires.

C'est au Népal, dont plus d'un quart du pays se situe au dessus de 3.000 mètres d'altitude, que se trouvent les plus hauts et les plus beaux sommets de tout l'Himalaya : Everest, Lhotse, Cholatse, Ama Dablam, Makalu, Tawesche, Annapurna, Dhaulagiri, Machapuchare, Cho Oyu pour ne citer qu'eux....

L'Himalaya népalais est un extraordinaire théâtre de cimes superbes et meurtrières, avec les dénivelées les plus terribles, des glaciers immenses, des températures effroyablement contrastées variant de + à - 40°.

CARTE DU NÉPAL / CARTE DE L'HIMALAYA

 Himalaya carte    Carte du Népal

Le Tawesche dans l'immense chaîne de l'Himalaya

Le pic Tawesche se dresse face à l'Amadablam, entre l'Everest et le Makalu.

HIMALAYA CARTE TOPOGRAPHIQUE

La carte topographique de l'Himalaya permet de visualiser l'extraordinaire étendue de cette chaîne de montagnes qui s'étend en Asie sur une longueur de 2 800 km et une largeur de 400 km. L'Himalaya est la plus colossale chaîne de montagnes de la planète, située très grossièrement du nord de l'Inde - et couvrant le Népal, le Pakistan, le Tibet et le Bhoutan sur une surface immense de plus de 600.000 km². Elle culmine au mont Everest à une altitude de 8.850 m.

HIMALAYA, TERRE MINÉRALE, HOSTILE ET RUDE, ET RÉCEPTACLE DE MYSTÈRES SACRÉS

Par l'implacable dureté des conditions qu’il inflige à l'homme pour y vivre, pour ne pas dire survivre, l'Himalaya représente une terre où l'existence humaine semblerait presque impossible. Lieu mythique et sacré, qui perpétuellement exige solidité, courage, volonté, et culte du dépassement de soi : C'est à ce prix que l'Himalaya a vu éclore la spiritualité des peuples qui y habitent, et qu'il continue à tremper d'acier le caractère des grimpeurs qui vont se mesurer à ses fabuleux et terribles sommets.

EXPEDITION HIMALAYENNE DÉFINITION

Une expédition dans l'Himalaya est une opération montée pour atteindre un haut sommet de cette chaîne de montagnes la plus élevée du monde, généralement, au-dessus de 6.000 mètres d'altitude jusqu'au plus haut d'entre eux, l'Everest, culminant à 8.848 mètres. Une "première" définit la première ascension d'un sommet vierge.

DES EXPEDITIONS EN HIMALAYA ENTRE 1930 ET 2021

L'Himalaya a attisé le désir d'atteindre l'impossible propre aux conquérants de l'extrême : de nombreux alpinistes ont organisé de grandes expéditions pour déflorer les pics invaincus. Allemands, Italiens et Britanniques ont défié les sommets himalayens bien avant 1920. Et c'est seulement à partir du milieu des années 1930 que les français commencent à s'y attaquer.

C'est ainsi qu'en 1936, la première expédition française en Himalaya de Henri de Segogne est organisée pour réaliser l'ascension du Hidden Peak ou Gasherbrum (8.080 m.) dans le Karakoram. Mais l'épreuve se solde par un un echec et il faudra attendre 1958 pour que ce prestigieux sommet soit conquis par l'expédition américaine de Nicolas Clinch.

En 1936, la même année en fin août, Noel Odell et Bill Tilman atteignent avec succès le sommet de la Nanda Devi (7.817 m.) qui va demeurer jusqu'en 1950, le plus haut sommet gravi. Car les années 1950 se révèlent riches en victoires himalayennes :

L'Annapurna (8.078 m.) est conquis le 3 juin 1950 par la deuxième expédition française en Maurice Herzog et Lionnel Terray. C'est le premier 8.000 m. jamais encore gravi.

Toujours au début des années 1950, Edmund Hillary va tenter d'escalader le Tawesche, mais sans succès.

Mais trois ans après, le 29 mai 1953, Edmund Hillary et le sherpa Tensing Norway réussissent la première ascension de L'Everest, plus haut sommet du monde.

Le 3 juillet 1953, c'est la première ascension du Nanga Parbat ( (8.125 m.), par l'expédition allemande de Hermann Buhl.

En juillet 1954, superbe succès au K2 (8.611m.) dans le Korakoram, second plus haut sommet du monde, de l'expédition italienne d'Achille Compagnoni, Lino Lacedelli et Walter Bonatti.

Toujours en 1954, le 19 octobre, réussite de la cordée autrichienne de Herbert Tichy, Joseph Jöchler, Pasang Dawa Lama, au Cho Oyu, (8.201m.).

En 1955, c'est la conquête du Makalu, (8.463m.) effectuée par l'expédition française de Lionel Terray et Jean Couzy.

Première ascension du Kanchenjunga (8.586 m.), troisième plus haut sommet du monde, le 25 mai 1955, réalisée par l'expédition britannique de George Band et Joe Brown.

Première ascension du Lhotse (8.516 m.), le 18 mai 1956, par l'expédition des suisses Fritz Luchsinger et Ernst Reiss.

En 1956, c'est le Manaslu (8.163m.) qui est conquis par l'expédition japonaise deToshio Imanishi et Gyalzen Norbu.

Le Gasherbrum ou Hidden Peak (8068 m.) est enfin vaincu en 1958 par l'expédition de Pete Schoening et A. J. Kauffman (USA).

La première ascension du Dhaulagiri (8.167 m.) est faite le 13 mai 1960 par une expédition suisse dirigée par Max Eiselin.

Première ascension du Nuptse (7.861 m.) conquis par une expédition britannique conduite par Dennis Davis et le sherpa Tashi le 16 mai 1960.

L'Ama Dablam (6.812 m.), est conquise le 13 mars 1961 par l'expédition britannique Michael Ward.

Les conquêtes de sommets himalyens s'enchaînent. De nouveaux challenges apparaîssent avec la recherche de voies difficiles... Le 23 mai 1971, Yannick Seigneur et Bernard Mellet réalisent l'escalade du pilier ouest du Makalu (8. 481 m), seize ans après la première ascension du sommet.

Le Machapuchare ( 6.993 m.),est resté inviolé à ce jour.

CINQUIÈME EXPEDITION FRANÇAISE EN HIMALAYA CONDUITE PAR YANNICK SEIGNEUr (1974)

Mardi 16 avril 1974, la Vème expédition française en Himalaya conduite par Yannick Seigneur réalise la première du Tawesche. Cinq alpinistes de l'expédition atteindront le sommet : Yannick Seigneur, Paul Gendre, Louis Dubost, Jacques Brugirard et Jean-Christian Michel.

INTRODUCTION

"C'est un Jean-Christian Michel insolite que nous vous présentons aujourd'hui. En effet il a abandonné pour un temps sa clarinette et l'ambiance feutrée des églises où résonne encore sa musique, pour aller vivre une grande aventure dans l'Himalaya.

Le grand compositeur et clarinettiste revient fasciné, émerveillé de tout ce qu'il a vu, entendu, le cœur, plein d'une joie toute neuve : Pendant des semaines, Jean-Christian Michel a connu l'école de l'endurance et de la volonté, du dépassement de soi, où chaque pas de cette longue marche représente une victoire sur soi.

Il nous offre le récit de cette grande première, nous faisant rêver de la secrète Kathmandu où une musique incantatoire s'élève du fond des temples, de la vallée de l'Everest aux torrents turquoise et cernée de montagnes vertigineuses, des séracs himalayens géants et des glaciers éternels.

Jean-Christian Michel nous fait découvrir dans cet exposé l'émotion et la magie de ces moments merveilleux."

PRÉPARATIFS POUR EXPÉDITION EN HIMALAYA

STAGE DE SKI D' ÉTÉ À CERVINIA, ITALIE, HAUTES ALPES

Skieur chevronné, snowboarder, féru d'escalade et d'alpinisme, Jean-Christian Michel sympathise lors d'un stage de ski d'été avec un guide de Chamonix : Henri Leblanc.

Au mois de janvier suivant, Yannick Seigneur cherche un médecin pour son expédition en Himalaya, avec comme objectif la première ascension du Tawesche. Henri Leblanc sera le photographe du groupe. Il propose à Yannick le Docteur... Jean-Christian Michel.

HÉSITATIONS : EXPÉDITION HIMALAYA = DANGER !

Retiré à la campagne dans sa maison d'Aix en Provence pour se consacrer à la musique, Jean-Christian Michel ne pratique plus la médecine depuis des années.

D'autre part, s'il est vrai que le clarinettiste a fait de nombreuses courses dans les Alpes dans son enfance et son adolescence (le Mont blanc en chef de cordée à 13 ans !), il n'a pas fait de haute montagne depuis longtemps à cause de ses études, puis de sa carrière artistique.

Et puis, l'Himalaya c'est autre chose que les Alpes ! Une expédition en Himalaya n'est pas un simple trekking au Népal ! Les précédentes tentatives ont souvent laissé des traces douloureuses. Qui ne se souvient du calvaire de Maurice Herzog à l'Annapurna... Les hauts lieux interdits ne tolèrent pas de défaillance chez leurs "visiteurs-intrus". Corps à corps sans pitié avec les roches et la glace, où chaque geste procède d'une technique irréprochable et d'une volonté implacable de réussir... Où la moindre erreur précipite dans l'abîme. Où le froid glacial peut geler les mains. Et pour un clarinettiste, les doigts n'est-ce pas réellement vital ?

DÉCISION POSITIVE ET PRÉPARATIFS DE DÉPART POUR L'HIMALAYA

La décision est difficile à prendre. Cependant après quelques jours de réflexion Jean-Christian Michel finit par accepter la fantastique occasion : une équipée comme celle-là ne se refuse pas. Et immédiatement ce sont des préparatifs entrepris avec méthode, pour assumer la terrible responsabilité de médecin d'expédition en Himalaya.

RECYCLAGE CHIRURGICAL ET PHYSIQUE AVANT LA GRANDE AVENTURE EN HIMALAYA

Ce sont alors des journées partagées entre un recyclage médical et chirurgical, l'étude d'observations cliniques publiées sur les expéditions en Himalaya dans le manuel devenu classique de Rivolier, et un nouvel entraînement sportif très dur. Escalade, randonnées, vélo, ski, snowboard sont au menu du jour… Une seule petite incartade pour un concert au Canada.

RÉCIT DE L'EXPÉDITION DU TAWESCHE ' SOMMET VIERGE DE L'HIMALAYA

Cimbs and expeditions Yannick Seigneur

American Alpine journal 1975 - 113 East 90Th Street - New York

Timbre du Tawesche Nepal

Timbre du Tawesche Népal

"PREMIÈRE" DU TAWESCHE - EXPOSÉ.

Exposé documenté sur la cinquième expédition française en Himalaya dirigée par Yannick Seigneur, qui a abouti à la première mondiale du Tawesche.

DÉPART POUR LE NEPAL - KATHMANDOU - TREKKING EN HIMALAYA DANS LA VALLÉE DE L'EVEREST - CAMP DE BASE DU TAWESCHE - LES SOMMETS DE L'HIMALAYA - PHOTOS DE L'HIMALAYA - L'EXPÉDITION DU TAWESCHE DE YANNICK SEIGNEUR ET PREMIÈRE EN HIMALAYA

ÉQUIPE DE DURS - ALPINISTES VÉTERANS DE L'HIMALAYA

Le départ a lieu à Orly dans la deuxième quinzaine du mois de mars. Jean-Christian Michel rencontre pour la première fois tous les membres de l'expédition :

Yannick Seigneur, légendaire conquérant de l'impossible, aussi brillant que sympa. Serge Cachat, le fantastique skieur spécialiste des couloirs, Henri Leblanc guide de Chamonix et photographe, et des vétérans de l'alpinisme himalayen, Paul Gendre, Louis Dubost, Jacques Brugirard qui ont déjà à leur actif pas mal de prestigieux sommets. Enfin, deux cinéastes français spécialisés en haute montagne : Jacques Ertaud et René Vernadet, à qui l'on devra par la suite la superbe adaptation cinématographique de "Premier de Cordée".

Quatorze hommes en tout, décidés à aller jusqu'au bout. Le Boeing 750 fait escale à Tel-Aviv, Téhéran, New-Dehli... avec d'interminables attentes dans les aéroports.

YANNICK SEIGNEUR

Héros de la face Nord des grandes Jorasses, vainqueur du pilier Ouest du Makalu avec Robert Paragot, Yannick Seigneur ouvre une nouvelle voie au Gasherbrum II, au Broad Peak. Yannick conquiert la face Nord de l’Everest, va réaliser la première du Tawesche, cette montagne sacrée.

KATHMANDOU, NÉPAL

Kathmandu Bodnath stupa

Kathmandou, Népal : Bodnath Stupa


Rues de Kathmandou

Rues de Kathmandu

Et voici Kathmandou - nichée dans une vallée entourée de collines, dont les flancs sont sculptés par les gens du pays comme autant de courbes de niveau.

Ces "restanques" ont leur sens : le moindre mètre carré a une valeur infinie pour cultiver quelque chose !

La rivière Bagmati, fleuve sacré, s'étire paresseusement en longs méandres d'eau glauque.

Ville fabuleuse à l'odeur de poussière, où des forêts de bambous géants et les eucalyptus se découpent sur le bleu intense du ciel. Ville mystérieuse et grouillante avec ses marchés colorés aux senteurs d'épices, ses drapeaux à prières, ses temples mangés par la jungle ; sa foule qui pullule, qui marchande des heures durant, quelque poignée de graines pour quelques roupies...

Magma de chair et d'os, d'hommes et d'animaux enchevêtrés. Monde indifférent à la vie et à la mort, avec ses incinérations journalières, coutumières mais toujours émouvantes.

CALENDRIERS PUBLICITAIRES POUR HASCHISCH CENTERS

Ville où la drogue est en vente libre, avec même des calendriers publicitaires pour "Haschisch centers", mais d'où les camés ont progressivement été bannis.

Ville préservée, où il est encore impossible d'acheter une pellicule de photo !

Aujourd'hui, les choses ont bien changé avec le tourisme de masse ! - (NDLR)

TEMPLES DE KATMANDHOU LA NUIT

Temples à Kathmandu

Temples à Kathmandou

Visite de Thamel, quartier central des boutiques, puis nous nous rendons sur les lieux traditionnels : Pashu Patinath et ses fameuses crémations sur la rivière Baghmati. Ces incinérations humaines sont impressionnantes et insolites, avec les gosses qui se baignent dans l'eau verdâtre sans se soucier des cendres qui sont jetées à mesure.

Puis nous allons visiter Bodnath Stupa, Badgaon, la Porte d'or et autres places réputées pittoresques...

Des gamins accompagnent l'équipe un peu partout et la guident à travers le dédale des rues de Kathmandu. L'un d'entre eux se débrouille en 6 langues différentes et joue vraiment pas mal d'une sorte de petit violon d'artisanat local. Tous sont bien sûr en quête d'aumône, mais ne forcent jamais leur sourire, tant est grande leur gentillesse naturelle.

MUSIQUE INCANTATOIRE DU NÉPAL

Les habitants du Népal adorent la musique. La nuit, Jean-Christian Michel se rend dans des temples insolites pour écouter des musiciens népalais.Si le concertiste en partant avec piolet et crampons n'a pas vraiment pensé à amener sa clarinette, il n'en aime pas moins découvrir des expressions nouvelles. Le compositeur-alpiniste se souvient :

"Les musiciens jouaient les yeux fermés, le visage tendu à l'écoute de la vibration de l'ailleurs... Incantation mystique répétitive, mais pourtant toujours renouvelée. Une prière musicale qui semblait se régénérer perpétuellement comme par réflexion sur les confins des cieux..."

MATÉRIEL D'EXPÉDITION EN HIMALAYA : DEUX TONNES DE MATÉRIEL

Le temps n'est pas très beau. Et comme il faut attendre un mieux avant de prendre le petit avion monomoteur qui nous conduira à Lukla, Yannick Seigneur en profite pour recenser les deux tonnes de matériel de l'expédition :

2.000 mètres de cordes, pics et broches à glace, tentes de l'Himalaya, matelas gonflables, sacs de couchage, vivres, conserves, aliments en poudre ou extraits lyophilisés, réchauds OmniFuel Primus, etc. et... deux sacs de trekking de 40 kg chacun, remplis à ras bord de médicaments.

Trois jours ainsi à attendre. C'est l'occasion de mieux connaître Kathmandu, d'arpenter les environs et de flâner dans le pittoresque quartier commerçant de Thamel... Mais par chance le ciel vient juste de s'éclaircir... Branle bas de combat ! Nous partons ce matin pour Lukla.

TREKKING EN HIMALAYA : ARRIVÉE À LUKLA / MARCHE D'APPROCHE DE L'EXPÉDITION

Altiport de Lukla Himalaya Nepal

Altiport de Lukla

ALTIPORT DE LUKLA PREMIÈRE ÉTAPE DANS LA VALLÉE DE L'EVEREST

Le matin, très tôt, l'équipe s'est envolée dans de petits monomoteurs vers la vallée de l'Everest. L'équipage se pose à Lukla (2800 mètres), sur un altiport grand comme un mouchoir de poche encastré au sein des montagnes.

Tensing, le Sirdar, chef des Sherpas, attend les membres de l'expédition avec sa caravane composée et d'une centaine de porteurs et de Yacks. En 1974 Lukla n'est encore q'un hameau, avec seulement quelques maisons (NDLR : Quel changement aujourd'hui, Lukla est devenue une véritable ville !). Une sorte de grand loge trône en haut de la piste d'atterrissage en terre battue.

Lukla, est la porte de la vallée de l'Everest, voie d'accès aux plus beaux sommets de l'Himalaya.

TREKKING, TREK OU MARCHE D'APPROCHE DE L'EXPÉDITION DANS LA VALLÉE DE L'EVEREST

On ne traine pas dans le tout petit village, et l'équipe prend tout de suite le départ. La marche d'approche commence, c'est une sorte de trekking en vallée de l'Everest qui nous rapproche des sommets. Elle va permettre à l'expédition de gagner le camp de base en 4 ou 5 étapes.

La marche d'approche de notre course, comme celle de nombreuses grande autres expéditions en Himalaya sert de base aujoud'hui à de nombreux trekkings : c'est ainsi que de nombreuses randonnées sont organisées pour un "Tour des Annapurnas", "Trekking au Camp de base de l'Èverest", avec "Voyage en famille" ou "Circuit individuel", "Tour accompagné" etc.

Chemin dans la vallée de l'Everst

Chemins de l' Himalaya

Drapeaux à Prières dans l'Himalaya

Drapeaux à Prières en Himalaya

Trekking d'approche en Himalaya

Marche d'approche


Porteurs en Himalaya

Porteurs en Himalaya

 

Yaks en Himalaya

Yaks en l'Himalaya

 

Trekking halte apès Namche Bazar

Halte à Namche Bazar

C'est pour l'équipe le début d'une longue marche tranquille qui remonte la vallée de l'Everest, par des chemins souvent escarpés, mais remarquablement bien empierrés. En effet ces pistes sont là-bas la seule voie de communication.

Porteurs et Yacks, trop lourdement chargés (chaque porteur, homme ou femme soutient sur son dos durant tout le trajet un barda qui pèse entre 30 et 70 kgs), avancent cependant assez rapidement et bien régulièrement.

La caravane serpente à travers des gorges encaissées où bruissent des torrents aux eaux turquoise. Nous traversons de larges bosquets de rhododendrons géants aux fleurs éclatantes, de plus de 15 mètres de haut ; des forêts de cèdres et de pins de l'Himalaya, conifères allongés en forme de sapins, mais dont les aiguilles sont celles du pin. Dans les lieux humides, les branches des arbres se parent de longs filaments de mousse suspendus, couleur vert de gris.

MANI, CHORTEN, DRAPEAUX À PRIÈRES ET... MOULINS À PRIÈRE... À EAU !

La route est constamment balisée par les emblèmes de la "religion" bouddhiste, omniprésente ici comme dans tout le Népal d'ailleurs, avec ses "mani", parfois sculptés dans des galets géants hauts comme des immeubles, ses "Chorten" (empilement de pierres sèches), ses "drapeaux à prières" colorés dont les lambeaux effilochés flamboient au vent.

Des moulins à prière, entraînés par une roue à aube dans l'eau claire d'un ruisseau, tournent en permanence... Les invocations sont alors débitées automatiquement : L'ingéniosité humaine est déjà sans limite dans ce pays moyen-âgeux !

HALTE À NAMCHE BAZAR EN VALLÉE DE L'EVEREST

Nous nous arrêtoons pour poser le camp à quelques pas de Namche Bazar, encore petit village pittoresque. Les murs des maisons sont revêtus de bouses de yack séchées qui serviront de combustible.

HALTE À TANG BOCHE

Puis traversée de villages : Nous dormons à Tang Boche, dans une sorte de grand loge glacial... Nous poursuivons la route vers Khumjung où nous établirons un dernier campement...

Mais avec l'altitude, l'oxygène commence à se raréfier... Bien terminé le joyeux "trekking en Himalaya" !...

L'ascension proprement dite va bientôt commencer et avec elle les véritables difficultés.

Nous commençons à bien voir le Tawesche, qui fait face à l'Ama Dablam. À travers des herbages puis des pierriers, nous nous dirigeons vers un cirque rocheux, auprès duquel nous établirons le camp de base du Tawesche (Taboche).

CAMP DE BASE - 5200 M. EN HIMALAYA

MOINS 25 DEGRÉS, TEMPÉRATURE D'UN CONGÉLATEUR !

Yannick Seigneur décide en effet d'installer le camp de base au bord d'un petit lac gelé, à 5.200 mètres d'altitude, juste au pied de la montagne sacrée. Site minéral et glacé où les plus beaux sommets de l'Himalaya édifient un cirque gigantesque : Tawesche, Makalu, Amadablam, Èverest.

Camp de base en Himalaya

Jean-Christian Michel au camp de base du Taboche, 5200 mètres d'altitude.

Le Tawesche est imposant, majestueux, écrasant, à l'endroit où nous sommes. Relié au Cholatse (6.440m) par une longue arête, il fait exactement face à l'Ama Dablam, l'une des plus belles montagnes de l'Himalaya, surplombant les villages de Periche et Dingboche.

Ce sommet est une montagne sacrée, encore vierge, et il est très excitant d'imaginer que nous serons peut-être les premiers hommes à monter là-haut. Mais y parviendrons-nous ? Car chacun se sent un peu angoissé à l'idée de ne pas pouvoir atteindre le but ultime. C'est humain ! Quelle surprise nous réserve l'avenir ?

Chaque jour, la neige se met à tomber à gros flocons, régulièrement à partir de 13 h. Nous jouons aux cartes, ce dont j'ai horreur, mais ça fait passer le temps... La nuit, un froid humide règne, atroce : la buée respiratoire se cristallise dans l'air en fines paillettes qui tapissent de givre d'un blanc éclatant l'intérieur des tentes. Les mouchoirs sont gelés, cartonnés. Engoncés dans nos doudounes spéciales de l'Himalaya, nous claquons des dents...

Chaque soirs, nous mettons soigneusement nos chaussures de cuir mouillées (les chaussures de montagne en plastic n'existent pas encore) au fond du sac de couchage, sans quoi nous les retrouverions en blocs de glace le lendemain.

La basse pression atmosphérique à cette altitude (en effet à 5000 m. d'altitude, la pression barométrique est moitié moindre de celle du niveau de la mer), fait entrer l'eau en ébullition à 60°... Le thé est servi tiède, et avec - 25°C sous la tente, il ne le reste pas très longtemps" !

CAMP 1 D'ALTITUDE - 5400 m.

Camp d'altitude en Himalaya Jean-Christian Michel

Camp 1 d'altitude Tawesche

Malgré les va-et-vient perpétuels pour équiper chaque jour le voie d'accès vers le sommet, le temps se déroule lentement, car tous les après-midi nous restons enfermés et inactifs dans la tente centrale. Tout le monde souffre du froid et de l'altitude et j'installe une petite "pharmacie d'hôpital" de fortune sur un lit de camp.

À travers les moraines nous serpentons entre des "pénitents" de glace puis escaladons des éperons rocheux pour rejoindre le camp 1.

Le "camp 1 d'altitude" est installé à 5400 mètres, accroché à la montagne sur une vire de neige oblique : c'est une simple tente sur un névé, presqu'un bivouac... Pour y accéder, il faut déjà faire un peu d'escalade. A cette altitude, comme il est vital de boire ses 7 litres d'eau par jour, nous nous attelons à faire fondre cette neige si dure et si froide de l'Himalaya.

Louis très sympa nous fait la cuisine en réchauffant une délicieuse conserve de civet. À vrai dire, ça change du riz et du yack bouilli !

Une lumière très bleue et très douce diffuse sous la tente. La nuit venue nous nous prenons à parler de musique, concerts, escalade... L'oxygène manque toujours plus. Il est indispensable de respirer très profondément, pour ne pas risquer l'hypoxie. Nous dormons très mal dans ce camp 1 au sol très incliné et au bord de l'abîme, et parce que les nuits sont toujours aussi horribles à cause du froid glacial. Il faut faire attention pour pisser, car la pente est vertigineuse et ne pardonne pas !

Bonne nouvelle : nous apprenons par radio que Yannick vient d'installer le camp 2, à 6200 m.

CAMP 2 D'ALTITUDE - 6200 m.

Après une nouvelle journée d'escalade et d'efforts, au sortir d'un col vertigineux, Jean-Christian Michel atteint cette fois-ci le camp 2, que Yannick a judicieusement niché à l'abri de l'aile blanche d'une corniche glacée. Une tasse de chocolat plus ou moins tiède l'attend. Impossible à cette altitude de boire quelque chose de chaud. Mais comme ce geste est si amical, le gobelet sucré est plus que délectable ! Il fait moins 35 degrés. L'air pur et glacé vibre comme du cristal. La lune luit derrière l'Amadablam. Sa couleur étrange semble marquer la célébration d'un sortilège cosmique : Les limites de l'épuisement semblent atteintes.

CATHÉDRALE NATURELLE

Impossible de dormir. Jean-Christian Michel médite en grelottant avant l'assaut final. Il regarde le dôme du ciel d'une limpidité extraordinaire, constellé d'étoiles éclatantes, mille fois plus brillantes que celles que nous voyons au niveau de la mer. Il se souvient des églises, "ouvertes par leur vitrail sur l'univers"...

Y aurait-il une similitude, un rapprochement à faire entre la symbolique de la voûte des cathédrales et l'enveloppement de l'ogive céleste, si proche contemplée de ces hauteurs de l'Himalaya ? Une foule d'idées germent dans l'esprit du compositeur. Est-ce là, en ce lieu mythique et vertigineux que Jean-Christian Michel a pensé la première fois à ses futurs "Spectacles en cathédrales naturelles" ? Le rêve a des rivages qu'aucun ciel ne limite... Mais le froid glacial horrible a vite fait de recentrer ces pensées dans l'angoisse de la nuit à venir.

CONQUÊTE DU SOMMET : AU PIED DE LA PAROI, "NE COMPTE QUE SUR TOI"

Car la terrible, angoissante mais enthousiasmante réalité reprend vite le dessus. Et le but, c'est bien l'ascension du Tawesche ! L'équipement de la paroi finale dure 3 jours ! Alors chaque fois, il faut retourner sous la tente humide où il est tout à fait impossible de dormir tant il fait froid et humide ! Après une dernière nuit glaciale, la pâle lueur de l'aube sonne le branle-bas du départ pour l'assaut final. J'ai peine à me réveiller, à me lever. Embrumé, je pars une demi-heure après les autres.

"Le jour du sommet" s'ouvre sur une journée magnifique, mais terriblement redoutable : Qui, parmi nous arrivera en haut ?

Un passage très périlleux surplombe un à-pic de 1500 m. La corde fixe a été enlevée par l'équipe qui pense ne plus en avoir besoin... Tant pis pour la sécurité, je passe sans assurance.

Car en Himalaya la règle c'est "Chacun pour soi". Univers de durs et pas du tout conçu pour les "amateurs" et les mauviettes. On est loin de la sécurisante tranquillité des ascensions de mon enfance dans les Alpes, avec notre "bon guide" Gaby Simon qui veillait comme une mère sur les garnements que nous étions !

Puis c'est une longue étendue neigeuse, où nos traces de pas des jours précédents ont marqué d'improbables sentiers qui franchissent des crevasses sur d'incertains ponts de neige...

Himalaya Tawesche Yannick Seigneur / jean-Christian Michel

Escalade au Tawesche

Tawesche parcours d'acces Jean-Christian Michel

Parcours d'escalade du Tawesche

Ascension dans la glace au Taboche Jean-Christian Michel

Couloir de glace

- "J'avance doucement, économisant mes forces. Mais me voici au pied de la paroi... Des tuiles de glace s'élèvent jusqu'au col, qui paraît si loin là-haut. Cinq cents mètres de paroi glacée presque verticale, filant droit vers le ciel.

Jumar, piton, assurance mousqueton, jumar corde fixe... Lorsque je regarde en bas, je vois dégringoler sous mes jambes des pentes infinies, j'aperçois beaucoup plus bas le glacier avec ses crevasses et ses séracs... Tout en bas dans la vallée on peut entrevoir le damiers des champs autour des villages. Des nuages s'effilochent autour de moi... J'ai du mal à respirer régulièrement, je halète violemment !"

500 MÈTRES DE GLACE BLEUE DANS UN COULOIR À 80% DE PENTE !

Paroi de glace au Tawesche Jean-Christian Michel

Paroi de glace bleue finale

L'effort est épuisant : dans l'air raréfié, chaque mètre, chaque décimètre conquis est une victoire sur soi.

Un couloir de glace bleue dressé et surplombant semble infranchissable. Il faut l'escalader centimètre par centimètre. Yannick Seigneur est loin devant, en tête.

Désormais, Jean-Christian Michel peine, souffle comme une bête, se bat mais ne renonce pas.

Ce "jour" de l'ascension du sommet il mettra dix heures pour atteindre la cime de l'aiguille himalayenne. Dix heures pour gravir 500 mètres !

La tension est terrible et seule la douleur morale peut faire plus mal. En un mois, les membres de l'expédition auront perdu 10 kilos chacun...

 IVRESSE DES SOMMETS DE L'HIMALAYA

Sommet de l'Himalaya Jean-Christian Michel

Ivresse des sommets

Mer de nuages au sommet du Taweche

Mer de nuages au sommet du Tawesche

Mais l'ivresse de la réussite est là. En haut du couloir, un col minuscule permet d'atteindre l'autre flanc, puis d'attaquer la cime par une corniche. Yannick a déjà atteint le sommet. Il redescend et vient d'apparaître au col. Il souffle aussi âprement lui aussi. C'est finalement rassurant !

Jean-Christian Michel parvient enfin assez vite au faîte. En effet la corniche semble facile en comparaison de la paroi glacée. Le sommet est gagné ! Quelle joie, quel soulagement ! C'est réussi ! Tout autour, sous ce mythique sommet de l'Himalaya, désormais conquis, s'étend à l'infini une mer de nuages. Les plus hauts pics de l'immense chaîne himalayenne jaillissent comme des récifs au dessus de cet océan de brumes, étonnement large, plat et démesuré.

Oubliée pour un temps la clarinette et même la musique, mais pas la vie, face à cet échange respiratoire avec l'Univers ! N'y a-t-il pas quelque lien éblouissant entre l'exaltation de cet instant sublime et l'extase que peut offrir la joie d'un concert réussi ?

DESCENTE EN RAPPEL ET RETOUR AU CAMP 2

Contrairement à la montée, la descente semble dérisoire de facilité. Les 400 mètres de couloir glacé sont expédiés en rappel à toute vitesse. Sur le glacier un pont de neige cède sans prévenir. Heureusement la corde fixe est là, et avec le jumar il est relativement aisé de sortir de la crevasse. Mais l'émotion a été forte ! Le camp 2 est rejoint, une joie rayonnante se lit sur les visages de ceux qui ont gravi le sommet.

Défloration d'un sommet vierge de l'Himalaya, conquête de l'inutile ? Cinq hommes du groupe seulement auront connu la joie exceptionnelle de cet instant magique.

Recul de ses propres limites, souvenirs impérissables plus fabuleux que tous les trésors de la terre… Il y a vraiment quelque chose de mystique dans cet emballement intérieur du dépassement de soi, cette incroyable communion intégrale avec le cosmos ! Aucune photo ni récit d'expédition en Himalaya ne pourra jamais rendre la puissance de cette exaltation.

Jean-Christian Michel a quant à lui intégré cette indicible splendeur dans son cœur : Plus tard, ces émotions de jubilation se transcriront dans sa musique, comme une grande lumière, dans la grande complexité du mystère de la création.

RETOUR D'ASCENSION - HÔTEL EVEREST VIEW, 3800M., KUMJUNG.

Jean-Christian Michel, Yannick Seigneur, Serge Cachat

Hôtel japonais Everest view Kumjung

Jean-Christian Michel, Yannick Seigneur, Serge Cachat

Jean-Christian Michel, Yannick Seigneur et Serge Cachat

Le retour se passe bien malgré quelques petits soucis d'intendance : un soir je dois dormir par terre sans matelas ! Pour se racheter Yannick, grand seigneur, nous offre à déjeuner à l'hôtel japonais "Everest View", un 4 étoiles dont l'architecture est absolument superbe. Délices de la civilisation retrouvée et d'un vrai repas après les épreuves aussi rudes que nous avons vécues... Mais nous sommes en pleien forme ! Des touristes arrivent en titubant sous l'effet du manque d'oxygène à leur descente d'hélicoptère.

Puis c'est le retour sans souci en quelques jours vers Namche Bazar, Lukla, Kathmandou.

"PREMIÈRE DU TAWESCHE EN HIMALAYA

L'expédition du Tawesche représente une grande première en Himalaya, c'est à dire la première ascension mondiale de ce sommet vierge. Elle a été réalisée par Yannick Seigneur, Paul Gendre, Louis Dubost, Jacques Bugirard et Jean-Christian Michel qui sont tous cinq parvenus au sommet. Le pic a été conquis dans la journée du 16 avril 1974. L'escalade du Tawesche est une "course" de rocher et de glace.

FILM ET PHOTOS DE L'HIMALAYA - FILM DE L'EXPÉDITION

UN FILM DE TÉLÉVISION TOURNÉ PAR HENRI VERNADET, JACQUES ERTAUD ET JACQUES BRUGIRARD

Un film de la cinquième expédition française a été tourné par une équipe de la télévision nationale, à l'initiative du skieur Serge Cachat, le grand descendeur de couloirs.

Le réalisateur de télévision Jacques Ertaud, le cinéaste Henri Vernadet spécialisés dans les films de montagne (Premier de cordée, La grande crevasse) assistés de Jacques Brugirard qui a filmé les images du sommet, ont ramené d'exceptionnelles photographies de l'Himalaya et tourné la pellicule de cette expédition. Ce film de plus d'une heure a été diffusé sur France 3 et est aujourd'hui répertorié dans les archives de l'INA.

PHOTOS DE L'HIMALAYA EXCLUSIVES DE YANNICK SEIGNEUR

Yannick Seigneur n'a cessé de mitrailler avec son Nikon tout au long de l'expédition. Il ramène quelques somptueuses photos de l'Himalaya, simple et glorieux souvenir de cette cette exceptionnelle ascension : Photos des camps, du lever de lune sur l'Ama Dablam ; du panorama inoubliable au sommet du Tawesche, avec cette extraordinaire mer de nuages dont jaillissent les sommets des plus hautes montagnes du monde.

PRESSE DE LA Ve EXPÉDITION EN HIMALAYA : JEAN-CHRISTIAN MICHEL : VAINQUEUR DE L'HIMALAYA

Presse Taweche Himalaya

La première du Tawesche par la cinquième expédition française en Himalaya dirigée par Yannick Seigneur a donné lieu à un article dans le très sélectif journal "Le Monde".  

EXPÉDITION EN HIMALAYA - PREMIÈRE ASCENSION DU TAWESCHE - AMERICAN ALPINE JOURNAL - LE FIGARO - LE MONDE - FRANCE SOIR - PARIS MATCH - L'AURORE - WIKIPEDIA - LE PARISIEN LIBÉRÉ ETC. LA VIE - LA PROVENCE - TÉLÉ 7 JOURS - LE DAUPHINÉ LIBÉRÉ - FRANCE INFO - LE JSL - LE PARISIEN - MADAME LE FIGARO - LE MIDI LIBRE - LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE - PANORAMA DU MÉDECIN - RTL - LE PROGRÈS - VAR MATIN - CENTAINES D' ARTICLES DE LA PRESSE NATIONALE, PRESSE MONTAGNE SPÉCIALISÉE ET PRESSE RÉGIONALE

Jean-Christian Michel Retour Himalaya

Jean-Chistia Michel

Retour d'Himalaya

SUCCÈS DE LA 5e EXPEDITION FRANÇAISE EN HIMALAYA

La cinquième expédition française conduite par Yannick Seigneur vient de réussir une grande première dans l'Himalaya. Avec deux tonnes de matériel, 2000 mètres de cordes, 80 kg de médicaments, 14 alpinistes français, 15 sherpas et 70 porteurs ont vaincu une montagne inviolée dans la région de l'Everest, du Makalu et de l'Amadablam. Un monde de roc et de glace où des expéditions dirigées par les Japonais, les Allemands et même le célèbre Edmund Hillary, vainqueur de l'Everest avaient échoué… "

JEAN-CHRISTIAN MICHEL, MÉDECIN DE LA 5e EXPEDITION FRANÇAISE EN HIMALAYA

"De cette centaine d'hommes, cinq seulement sont parvenus au sommet à près de 7.000 mètres".

Parmi eux un alpiniste inattendu : Jean-Christian Michel dont la musique résonne encore dans le cœur de chacun". Jean-Christian Michel, clarinettiste, compositeur, chirurgien, alpiniste de l'extrême et médecin de la 5e expédition française en Himalaya conduite par Yannick Seigneur ! ..."

PRESSE FRANÇAISE NATIONALE ET PRESSE SPÉCIALISÉE

La presse nationale et internationale a fait un large écho à la réussite de la Vème expédition française en Himalaya :

Jean-Christian Michel retournera par la suite plus de cinq fois en Himalaya, notamment pour des ascensions plus faciles, comme celles du Mera Peak et de l'Island Peak. Puis on le retrouvera dans le massif des Annapurnas, et un an après sur le chemin de l'Everest, sommet de l'Himalaya. Jean-Christian Michel fera également un trekking en Himalaya au Tibet, et un autre au Dolpo, remontant la fameuse "route du sel de l'Himalaya", à une époque où seuls quelques rares occidentaux y avaient accès. En 2000, il se fera un jeu aussi entre autres de l'ascension du Kilimandjaro.

Jean-Christian Michel a composé "Vision d'Ezéchiel" à son retour de son expédition en Himalaya et a réalisé récemment un clip vidéo avec ce titre.

- CONSEILS MEDICAUX POUR EXPEDITIONS OU ASCENSIONS EN HIMALAYA 

HIMALAYA HEALTH

PATHOLOGIES RENCONTRÉES EN HIMALAYA

Par Jean-Christian Michel, Docteur en médecine


Les conseils ci-dessous ne sont pas destinés aux vieux himalayens qui savent déjà ce qu'il faut faire au cours d'une ascension, mais ils seront utiles à ceux qui partent en trekking ou en expédition pour la première fois. Les problèmes essentiels posés en Himalaya sont respiratoires, digestifs, cutanéo-tendino-musculaires, et centraux liés à l'altitude.

PATHOLOGIES LIÉES AU CLIMAT DU NEPAL - PALUDISME - AMIBES

PALUDISME

De nombreux trekkings et expéditions en Himalaya impliquent un départ à partir de Kathmandhu ou de Pokhara. De nombreux cas de paludisme étant régulièrement signalés au Népal, il vaut mieux s'en prémunir avec de la quinine (flavoquine) ou mieux du Lariam.

L'EAU ET LES LÉGUMES FRAIS

D'autre part, l'eau et les légumes frais sont infestés de germes divers et notamment d'amibes. Il convient donc d'éviter de manger des crudités. Il est recommandé de boire des consommations cachetées, ou de l'eau désinfectée avec de l'hydroclonazone. En cas de diarrhée, Ercefuryl (antibiotique intestinal) et Imodium (antidiarrhéique).

PATHOLOGIES RESPIRATOIRES EN HIMALAYA

Manque d'oxygène et l'hypoxie - le mal aigu des montagnes - règles du montagnard himalayen. pathologies respiratoires

Les pathologies de l'appareil respiratoire se rencontrent dès les premiers 3.000 mètres. Elles sont le plus souvent virales et sont dues au froid et à l'humidité. Les antibiotiques n'agissent pas sur ces infections , et peu sur les surinfections bactériennes. Il faut donc accepter le désagrément majeur de rhinites, angines et bronchites, voire de fièvre, souvent durant tout le temps de l'expédition himalayenne, sans qu'il ait de solution radicalement efficace.

Des inhalations de Pérubore ou autre peuvent apporter un léger soulagement. Des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS = Nureflex, Celebrex, Voltarène, Biprofenid etc.), ou une dose flash de cortisone agissent bien pour réduire l'inflammation de l'arbre respiratoire.

Des antihistaminiques à prendre le soir au coucher (Phénergan, Polaramine, Actifed, Théralène, etc.) permettent de mieux respirer la nuit, mais attention au danger de sinusites induites. Les vaso-constricteurs nasaux (Privine, Rhinofluimucyl) peuvent être d'une aide précieuse.

Pensez à vous munir au départ d'un vrai sac de couchage prévu pour des températures de -20 à - 40°, car un sac conçu pour le camping est nettement insuffisant et vous passerez la nuit à grelotter.

HYPOXIE DUE À L'ALTITUDE (HIMALAYENNE OU AUTRE)

A 5.000 mètres au dessus du niveau de la mer, que ce soit en Himalaya, au Kilimandjaro, au Chimborazo, ou n'importe où ailleurs, il y a moitié moins d'oxygène qu'au niveau de la mer. L'air continue à se raréfier avec l'altitude, et au sommet de l'Everest, par exemple, il n'y a plus que 30% de ce gaz vital.

L'hypoxie ou déficience en oxygène provoque d'abord essoufflement et tachycardie ; puis viennent les céphalées, les insomnies, nausées, vertiges, voire hallucinations. Le mal aigu des montagnes, beaucoup plus grave, est l'étape suivante.

MAL AIGU DES MONTAGNES

Le signe d'alerte est le gonflement puis l'œdème des extrémités. L'apparition d'un œdème pulmonaire, suivi d'une insuffisance respiratoire aigüe, voire dans les cas dramatiques, d'un œdème cérébral où le pronostic vital est engagé, devient une urgence qui impose l'administration de diurétiques et la redescente immédiate au moins 1000 m. plus bas.

CONSEILS UTILES POUR UNE EXPEDITION OU ASCENSION EN HIMALAYA

Voici quelques règles de base qui vous permettront d'éviter, de minimiser ou de soigner ces troubles :

1° - Montez lentement et progressivement : pas plus de 400 m. chaque jour au dessus de 4.000 m., à moins que vous ne soyez très entrainé. Ne vous précipitez pas, ne dépassez jamais votre niveau physique en faisant des efforts trop violents, disproportionnés avec votre rythme habituel. La nuit ou le lendemain vous auriez à le regretter sérieusement !

2° - Hyperventilation - Inspirez et expirez très profondément, en rythmant bien votre souffle sur vos pas (tous les 2, 3 ou 4 pas). N'abusez jamais de vos forces jusqu'à déséquilibrer votre respiration. Au contraire sachez vous arrêter suffisamment longtemps si vous êtes essoufflé. Profitez-en pour reprendre haleine, et vous ré-oxygéner par de très larges exercices d'inspirations et expirations forcées.

3° - Buvez ente 6 et 7 litres d'eau (désinfectée à la clonazone) par jour, donc presque sans arrêt, toute la journée et avant le coucher. A cet effet prévoir 2 gourdes pour ne jamais manquer d'eau stérile. Le fait de boire beaucoup oblige les reins à fonctionner et protège de l'œdème pulmonaire et cérébral. Dès les premiers signes d'œdème, prendre des diurétiques (Diamox, Lasilix) et de la cortisone (Solupred, Soludecadron) et, en cas d'aggravation des troubles, redescendre sans tarder d'au moins un millier de mètres.

PETITS DÉSAGRÉMENTS QUI ONT LEUR IMPORTANCE

Attention aux ampoules ! Une pathologie apparemment bénigne qui peut gâcher le trekking de débutants. S'entraîner au moins quinze jours avant de partir au Népal pour un trekking ou une expédition en Himalaya. Porter des baskets déjà utilisés pendant la marche d'approche. Coller de l'élastoplaste sur les zones sensibles dès le jour de départ, car il vaut toujours mieux prévenir que guérir. En cas de meurtrissures, malgré ces précautions, le Compeed donne de bons résultats. À défaut coller un élastoplaste directement sur l'ampoule.

J'espère que ces quelques petits conseils vous permettront de profiter de votre séjour dans les meilleures conditions.

Et maintenant... Super trekking, fabuleuse ascension
et bonne chance pour votre prochaine expédition en Himalaya !

LIRE AUSSI EN RÉCITS MONTAGNE : ASCENSION AUX NEIGES DU KILIMANDJARO

- HIMALAYA FILM D'ÉRIC VALLI

Himalaya film d'Eric Valli

Himalaya Film d'Eric VALLI : Sur la Route du Sel

Le film Himalaya a interpellé Jean-Christian Michel (qui a lui même randonné au Dolpo en 1974) à double titre : pour l'authenticité et la somptuosité de ses paysages (bien que moins beaux que ceux de la vallée de l'Everest) et pour sa musique très originale à la fois moderne et ne trahissant pas la tradition tibétaine. La lumière, les couleurs, les expressions de visage et la musique font presqu'à eux seuls la beauté de ce film.

Himalaya, réalisé par Eric Valli à partir d'un scénario de Louis GARDEL, avec des tibétains promus acteurs, est un film de coproduction franco-britannique, suisse, et népalaise.

MUSIQUE DU FILM HIMALAYA

Karma Wangiel, Gorgon Kyap, Lhapka Tsamchoe Passang, Thilen en Lhondup, Tensing Nyimia Lama sont les principaux acteurs de ce beau film qui a remporté les "Césars de la meilleure musique et de la meilleure photo" et a été nominé "meilleur film étranger" aux Oscars. La musique du film Himalaya, composée par Bruno Coulais mêle avec bonheur instruments traditionnels tibétains et mantras (incantations sacrées répétitives) à des polyphonies corses, avec un résultat saisissant.

THÈME DU FILM HIMALAYA - ENFANCE D'UN CHEF SUR LA ROUTE DU SEL

Le sujet du film Himalaya exploite le thème d'un voyage initiatique au Dolpo sur la route du sel, au nord-ouest des hautes montagnes de l'Himalaya. Le vieux chef charismatique Tinlé, fier, passionné, plein de sagesse et d'humour refuse de laisser Karma conduire la caravane de yaks porteurs du précieux sel, car il l'accuse de la mort de Lapka son fils aîné. Malgré la colère de Tinlé et les oracles d'un chaman, Karma suivi par les jeunes, met quand même la caravane en route avant la date rituelle. Tinlé, aidé par son second fils, le Lama Norbu, par son petit-fils et ses vieux compagnons, réagit et décide contre toute raison, de partir à son tour. Entre le vieux chef et la montagne, le duel éternel recommence...

LE TITRE QUE VOUS AVEZ VISIONNÉ EN CLIP EST DANS L'ALBUM :

JEAN-CHRISTIAN MICHEL VISION D' ÉZÉCHIEL

Vision d'Ezechiel Jean-Christian Michel

DANIEL HUMAIR DRUMS

Réécoutez la musique

[ COMMANDER LE CD ] - [ TÉLÉCHARGER L'ALBUM MP3 ]

VISION D'ÉZÉCHIEL

Un fantastique CD de Jean-Christian Michel avec Monique THUS, orgue ; Daniel HUMAIR, drums ; Miguel JAÈN, guitare classique ; Guy PEDERSEN, contrebasse.

Vision d'Ezéchiel - Les Joints de lumière - Au Clair de la Lune - Berceuse - Marche Nuptiale - Chant Funèbre - L'Horloge Perpétuelle.

VISITEZ LA PAGE : [ DISQUES & CD ]


Music video clip Jean-Christian Michel

  JEAN-CHRISTIAN MICHEL : BACH JAZZ  
  Bach jazz : trio en ut mineur Swinging Bach : sonata 4  
Concert église : Jesus que ma joie demeure Dvd musique : my soul longeth to depart
  JEAN-CHRISTIAN Michel CONCERT : JAZZ & MUSIQUE SACRÉE  
Jazz & musique sacrée : vision d'Ézéchiel Jean-Christian Michel en concert
Concert marseille : l'aube des temps Video clip musique sacrée : kyriale
GRANDS SPECTACLES SON & LUMIÈRE JEAN-CHRISTIAN MICHEL
Concert interstellaire : ève des origines Jean-Christian Michel en lumière laser
Spectacle son & lumière : générations par millions Laser show : danse aux pieds nus
JEAN-CHRISTIAN MICHEL PLAYS JAZZ
Clarinet jazz concert : black & blue Video clip jazz : loveless love (jazzman)
JEAN-CHRISTIAN MICHEL INTERVIEWS
Interview star musique Interview artiste tv France 3
CLARINETTE JAZZ ET MUSIQUE CLASSIQUE
Clarinette classique : Mozart Clarinette jazz : Sidney Bechet

VISIONNER / TÉLÉCHARGER LES CLIPS VIDEO

DÉCOUVREZ DISQUES CD, DVD, MP3 & PARTITIONS DE JEAN-CHRISTIAN MICHEL

Disques, DVD et Concerts Clarinette et Orgue d'un type nouveau

 


PLAN DU SITE

JEAN CHRISTIAN MICHEL SITE OFFICIEL - CLARINETTE CD PARTITIONS DVD CONCERTS MP3 ONLINE To English site